KEVIN DIESEL

IDM

KEVIN DIESEL est le troisième projet de Florian Borojevic, après 100%chevalier et Partout Partout. C'est aussi son premier projet solo et purement électronique, le premier projet où il quitte sa guitare qui, soyons honnêtes, avait fini par devenir un prototype de synthétiseur encordé. Malgré les innombrables différences, ce projet est chargé de des recherches qu'il a mené dans ces deux derniers groupes. On peut y retrouver, sous une toute autre forme, les virages à angle droit de Partout Partout, la folie dansante de 100%chevalier, son désir toujours intact de glisser de la surprise dans le familier, de partir de lieux communs pour aller explorer des zones interdites.

G H S T n'avait pas vocation à devenir un EP, puisque ces titres pensés comme des ébauches étaient destinés à être retravaillés ou tout simplement jetés à la poubelle parce qu’après tout on “peut toujours mieux faire” mais le fait-on vraiment ?
Le 27 août 2019, deux semaines après l'enregistrement, Florian est victime d’un grave accident. À son réveil du coma, ses souvenirs sont confus, il a oublié une partie de sa vie et n'avait pas du tout le souvenir de ces morceaux ni de ce projet. Il redécouvre les fichiers des mois plus tard, égarés sur un PC, égarés semble t’il du désir d’en faire quoique ce soit.

G H S T s'appelle ainsi, car il est est la réminiscence d'un passé, d'un inachevé qui n'aurait peut être jamais vu le jour s'il n'y avait pas eu un "si". Il représente l'erreur que l'on peut commettre, par le manque de considération pour soi ou pour les fruits de nos actes, jusqu'à temps que ceux-ci soient assez loin de nous pour être oubliés, ou du moins ne plus nous être familiers.
Il représente ce recul que l'on se doit d'avoir sur nous à chaque instant, sur qui nous sommes et sur ce dont nous sommes capables, et dont on manque parfois tant notre éducation et notre société nous ont appris à vouloir contrôler, maîtriser, n'accepter de soi que ce qui est parfait et objectif.

G H S T est l'expression d'un refus : le refus du "toujours mieux" au profit de ce qui est, dans l'état...Le refus d'une exigence de soi trop castratrice, de la viscosité de tout ce qui tente vainement d'être parfait.

Stuff