Poursuite Rockerill Records (BE) : Guili Guili Goulag + Unik Ubik + Miss Tetanos Band + copains

mercredi 3 mai 2017

20h - La Mine + Le DMNT DR / Strasbourg - Prix libre / 3 - 6 €

Guili Guili Goulag (BE)

Harpcore Noise Tribale

GUILI GUILI GOULAG est un groupe de rock expérimental influençé par la musique africaine, le kraut rock, la folk psyché, le doom, le punk ...
Des cordes qui cognent, du rythme qui hypnotise et une voix qui sort du plancher, ça te chatouille autant que ça te rend hystérique. C'est comme écouter à travers des canalisations rouillées, les incantations psychédéliques de membres d'une lointaine peuplade coincée entre différentes temporalités.
Après plusieurs line up et diverses collaborations, le groupe prend sa forme actuelle, celle d'un trio harpe, basse, batterie (dont les musiciens vivent à Bruxelles et sont (ou ont été) impliqués dans d'autres formations musicales tels que Art et Technique, Spoilature, Duflan Duflan... ou théâtrales telle que la Compagnie bruxelloise Thank You for Coming...)
Les concerts de Guili Guili Goulag peuvent être décrits comme des performances noise tribales et épileptiques entrecoupées de passages improvisés.

Miss Tetanos Band (BE)

Electronique Sauvage

Deux rats échappés d’un laboratoire électronique s’unissent à une machine de guerre venue tout droit des bas fonds de Charleroi. Élevé dans un goulag à la bière forte et aux frites sauce
carbonnaise, le batteur mi homme-mi animal est devenu fou quand il a été entraîné par l’armée soviétique pour perfectionner son blast beat “Kalashnikov”. Il n’a peur de rien, même pas de mourir et surtout pas de suivre le rythme endiablé de ces deux maîtres de la musique électronique belge. Niveau bpm ça envoie sec, imaginez deux bestioles boostées aux amphétamines coincées dans une roue à hamster qui pousse des disques et des potars. Vous voyez la Transe Goa ? et bien ça n’a rien à voir, ce serait plutôt comme si Today is the Day faisait de la House à Ibiza un soir de pleine lune…

Unik Ubik (BE)

Jazz / Psychédélique

Mélange étonnant et détonnant d’afrobeat, de rock déstructuré, de muzak et de folklore indéterminé. Ce quintet oscille entre Krautrock et Post-punk, le saxo et trombone ne sont pas là pour faire musette. Difficile d’isoler l’une ou l’autre des lignes instrumentales, chacune s’entremêlant, se démêlant, se rentrant dedans, guitares, saxo ou basses/batteries se lancent éperdument dans le vide dans des mouvements désynchronisés pour nous livrer un ballet parfaitement homogène comme par enchantement. Une véritable magie habite ce groupe. C’est festif. C’est jazz. C’est déjanté. C’est transgressif. C’est intemporel, au point qu’on va trouver du Magma dans leur « Serrano », c’est dire. Unik Ubik est précieux parce qu’insolent dans son approche, sans complexe et explosée, d’un patrimoine musical aussi riche qu’un actionnaire de multinationale après s’être emparé de ses dividendes.

Copains

invité(s) mystère(s)

Back to top